Union des Gaullistes de France (UGF)

Union des Gaullistes de France (UGF)

Association fondée en novembre 2009 et enregistrée à la Préfecture de Police de Paris. Objet: faire vivre les idées et l'oeuvre du Général de Gaulle, chef de la France Libre et président de la République française. L'UGF est parrainée par des sénateurs, membres de l'amicale gaulliste du Sénat. L'UGF est placée sous le haut patronage de Monsieur Raymond Sasia (Ancien officier de sécurité du Général de Gaulle, inspecteur général honoraire de la Police nationale, commandeur de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, 1ère classe d'honneur de la Légion étrangère) et précédemment sous le haut patronage du Général d'Armée Albéric Vaillant † et du Général de corps d'Armée Jean Combette † Siège social et administratif sis au : 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 Paris / Courriel: secretariatUGF@outlook.fr


Rénovation de la stèle des Français Libres à Djibouti, réalisée sous le patronage moral de l'Union des Gaullistes de France (UGF).

Publié par Union des Gaullistes de France (UGF) sur 17 Août 2018, 18:30pm

La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.
La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.

La place avec la Croix de Lorraine, avant et après les travaux.

Communiqué:

 

Le bureau national de l'UGF, peut s'enorgueillir de l'excellent travail accompli à Djibouti, par son conseiller en charge des relations internationales, Alexandre Wattin.

Pour rappel, le 04 octobre 2016, le président national de l'UGF, suite à la présentation du projet d'Alexandre Wattin, et après consultation du bureau national, accordait le patronage moral de notre association, à la rénovation de la stèle des Français Libres à Djibouti.

Le 30 mars 2017, nous reçevions un courrier manuscrit de l'Amiral Philippe de Gaulle, qui prenait acte de notre initiative, et nous en remerciait sincèrement. 

Alexandre Wattin, s'était alors tout naturellement tourné vers les autorités djiboutiennes, qui lui ont réservé le meilleur accueil qui soit. En effet, il était impensable de se lancer dans des travaux, sans l'avis et l'accord des autorités locales. Dans un premier temps, il eu le privilège d'obtenir l'autorisation du Préfet de Djibouti pour prendre la direction de cette opération de rénovation.

Puis, très rapidement, son Excellence Monsieur Ismaël Omar Guelleh, président de la République de Djibouti, à bien voulu concéder son haut patronage pour que cette réhabilitation soit menée à bien.

Ainsi, Alexandre Wattin, en étroite coopération avec le chargé de mission de la présidence, a pu mener à bien la réhabilitation du site, la remise en peinture et de lourds travaux de rénovation, mais aussi placer deux mâts des couleurs, pour enfin permettre une future inauguration de plaques commémoratives par le ministre de la Défense de la République de Djibouti, rappelant aux passants pour quelle raison une croix de Lorraine trône à Djibouti.

Cette initiative de l'UGF, à la seule prétention de rappeler la raison d'être de cette croix, et le rôle joué par le bataillon Somali à la Libération de la France, anciens frères d'armes djiboutiens des FFL, aujourd'hui disparus, mais permettant à leurs familles d'avoir la fierté de l'engagement pris par leurs pères, pour participer au sauvetage de la France.

A ce jour, afin de finaliser totalement ce projet, l'UGF a saisi la Secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, afin d'obtenir une aide financière pour l'installation de la deuxième plaque commémorative, portant les noms des Djiboutiens morts pour la France.

Le président national va, par ailleurs, solliciter un rendez-vous auprès d'un conseiller de la présidence de la République, afin de présenter la finalisation du projet.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents