Union des Gaullistes de France (UGF)

Union des Gaullistes de France (UGF)

Association fondée en novembre 2009 et enregistrée à la Préfecture de Police de Paris. Objet: faire vivre les idées et l'oeuvre du Général de Gaulle, chef de la France Libre et président de la République française. L'UGF est parrainée par des sénateurs, membres de l'amicale gaulliste du Sénat. L'UGF est placée sous le haut patronage de Monsieur Raymond Sasia (Ancien officier de sécurité du Général de Gaulle, inspecteur général honoraire de la Police nationale, commandeur de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, 1ère classe d'honneur de la Légion étrangère) et précédemment sous le haut patronage du Général d'Armée Albéric Vaillant † et du Général de corps d'Armée Jean Combette † Siège social et administratif sis au : 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 Paris / Courriel: secretariatUGF@outlook.fr


18 Juin 2010: reconstitution du départ du général de Gaulle pour Londres

Publié par Union des Gaullistes de France (UGF) sur 17 Juin 2010, 15:35pm

 Logo UGF

70ème anniversaire / reconstitution

Soixante-dix ans après le départ du général de Gaulle de Bordeaux pour Londres, à la veille de son appel du 18 juin, la scène a été reconstituée aujourd'hui à l'aéroport de Mérignac avec trois comédiens qui sont descendus de leurs Tractions pour embarquer aussitôt à bord d'un Beechcraft 18.

Comme le 17 juin 1940, la météo n'était pas des plus clémentes et le plafond nuageux situé à basse altitude. Les fortes précipitations des dernières heures a d'ailleurs retardé la reconstitution sur la Base aérienne 106. L'avion, un Beechcraft 18, n'a pas pu décoller à l'heure de la Ferté-Alais où il est habituellement stationné.

Cet appareil, dont les caractéristiques sont très proches de celui emprunté par le général de Gaulle, un Flamingo, a donc décollé vers 11 heures des pistes de Mérignac devant un parterre d'élèves, de journalistes et d'invités. Si le vol historique s'était déroulé à quelques centaines de mètres près au même endroit, il avait été entouré de la plus grande discrétion.

C'est à bord de deux Tractions avant noires que Charles de Gaulle, son aide de camp, Geoffroy de Courcel et le général Sir Edward Spears, agent de liaison personnel de Winston Churchill auprès du gouvernement français, étaient arrivés sur les pistes de l'aéroport. Ils avaient décollé à 9 heures de Mérignac pour arriver vers 14 heures à Londres après une étape à New Jersey pour un ravitaillement en carburant.

 

.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents