Union des Gaullistes de France (UGF)

Union des Gaullistes de France (UGF)

Association fondée en novembre 2009 et enregistrée à la Préfecture de Police de Paris. Objet: faire vivre les idées et l'oeuvre du Général de Gaulle, chef de la France Libre et président de la République française. L'UGF est parrainée par des sénateurs, membres de l'amicale gaulliste du Sénat. L'UGF est placée sous le haut patronage de Monsieur Raymond Sasia (Ancien officier de sécurité du Général de Gaulle, inspecteur général honoraire de la Police nationale, commandeur de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, 1ère classe d'honneur de la Légion étrangère) et précédemment sous le haut patronage du Général d'Armée Albéric Vaillant † et du Général de corps d'Armée Jean Combette † Siège social et administratif sis au : 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 Paris / Courriel: secretariatUGF@outlook.fr


21 août 2014: 70 ème anniversaire de la Libération de Limoges

Publié par Union des Gaullistes de France (UGF) sur 23 Août 2014, 07:32am

L1.jpg

 

21 août 1944 : Limoges est libéré par un homme, Georges Guingouin chef des maquisards du Limousin.
 
Le 21 août 1944, Limoges fut libérée du joug nazi, avec la reddition des troupes allemandes basées dans la ville et l' entrée des maquisards du Colonel Georges Guingouin.
Il adopta alors, avec ses troupes une stratégie d'encerclement, afin d'éviter le maximum de victimes. S'en suit la capitulation des troupes du Général Gleiniger, aucune victime n'est à déplorer. Un nouveau chapitre sur la Résistance a été écrit dans l'histoire de la seconde guerre mondiale.
 
21 août 1944 - 21 août 2014
70 ans après la libération de Limoges par les maquisards et volontaires FFI, la capitale régionale a célèbré la commémoration de sa libération, en présence exceptionnelle de la fille du résistant militant communiste; Michèle Guingouin.
 
L3.jpg 
 
L'UGF représentée par les compagnons du Limousin, participa à cette cérémonie avec de nombreux et enrichissants échanges avec les résistants encore présents.
Limoges, reconnue, par le Général de Gaulle, comme la "Capital française de la Résistance."
 
 L2.jpg
 
En août 1945, le Général de Gaulle témoigne son estime et sa reconnaissance au "préfet du maquis" en lui décernant la Légion d'Honneur avec l'éloge suivante:
"De 1940 à 1944, Georges Guingouin a été hors-la-loi, l'incarnation de la Résistance civile en Limousin, chef et soldat c'est à tous qu'il a donné le plus magnifique exemple d'héroisme, de maîtrise de soi, du méprit total de la mort, il constitue une des plus belles figures de la Résistance"
Résistance était la devise de "Lou Grand" surnom que lui valait sa haute stature surmontée d'un béret.
Et le Général de Gaulle va encore plus loin en faisant Georges Guingouin "Compagnon de la Libération" distinction que une douzaine de communistes seulement, se verront attribuer.
Mais en 1955, alors que l'ancien maquisard venait d'être injustement emprisonné pour un affaire de droit commun liée à l'épuration, le Général de Gaulle manifesta son soutien à l inculpé par un message de soutien assurant qu'il n'avait pas oublié que " Guinguoin fut un combatant de la liberté qui a maintes fois risqué sa vie".
Christophe Sencier
Secrétaire Général Adjoint
Chargé de mission Limousin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents