Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 09:41

                 

                                                                

           Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, la Résistance des cheminots dans toute la France, ne saurait être oubliée.

 

          C’est ainsi qu’un réseau s’est très vite mis en place à la gare du Creusot afin que les trains de plaques de blindage fabriquées sur ordre de l’occupant allemand aux usines Schneider n’arrivent pas en Normandie lors de la mise en place du « Mur de l’Atlantique ».

          Dans les essieux des wagons, dès leur départ, les cheminots mettaient du sable, changeaient les étiquettes de destination, utilisaient des codes pour prévenir leurs camarades des gares voisines, faussaient les aiguillages, préparaient les déraillements.

 

          Toutes ces opérations, qualifiées de « terroristes », sont bien mentionnées, avec rage et dépit, dans le livre de Paul Carell « Sie kommen », paru d’abord en langue allemande, puis traduit en français (Editions Robert Lafont, 1962, 499 p.). Ce livre est la version allemande de la « bataille de l’Atlantique » et du débarquement allié du 6 Juin 1944. Il relate ainsi la destruction de la batterie de Marcouf (pp. 68-69) : « il ne leur arrivait jamais assez de béton, ni de canons, ni de munitions. Pas de plaques d’acier pour protéger les embrasures ou les fentes de visée des postes de commande de tir ».C’est bien reconnaître que les actions discrètes mais très efficaces des résistants cheminots ont largement contribué à fragiliser les batteries allemandes du « Mur de l’Atlantique »

 

          Bien renseignés de ces actions des cheminots, les maquis du Morvan, de l’Yonne (maquis Bayard), et ceux  du Charolais, ont su en informer Londres et les alliés qui ont pu, de ce fait, dès le 6 Juin 1944,  bien  régler leurs tirs sur les batteries ennemies

         Après la guerre, à l’initiative du regretté président des anciens du maquis du Charolais, le capitaine Lapalus, un de ces cheminots, Jean Mottet (gare du Creusot, 1941-1943, gare de Montceau les Mines, 1943-1949), titulaire de médailles d’honneur et de citations  « pour sa belle conduite pendant la deuxième guerre mondiale », fut reconnu comme ayant été la « boite aux lettres », c’est-à-dire le correspondant cheminot de ce maquis, et accueilli dans cette association dont il devint le dernier trésorier.

 

          Dans le film consacré à cette résistance cheminote, « La bataille du rail », René Clément a bien su utiliser pour ce film le train blindé allemand du Panzerzug n°32  « Scarabeus » qui fut longtemps stationné en gare de Montceau après la guerre. Ce train blindé, après un passage en gare de Montceau les Mines qui faillit coûter la vie à Jean Mottet, menacé d’être fusillé à 17 heures, s’il ne pouvait partir, fut en fait, sur renseignements fournis par ce dernier, «  pris à Saint-Bérain-sur-Dheune en 1944 » (Gilles Moreau, Crashs en Saône-et-Loire, 1939-1945, p. 184. 2002, imprimerie du Creusot)

 

         Avant sa propre disparition en 2001, Jean Mottet, ancien sous-chef de gare d’Auxerre puis chef de gare de Gannat, et ancien sous-officier du 4ème Zouaves de Tunis, remit réglementairement, les très modestes fonds de cette association au Sous-préfet de Charolles.

 

         Tant au Creusot, qu’à Etang sur Arroux, Montceau les Mines, Nevers, Laroche-Migennes, la Résistance cheminote, qui a d’ailleurs payé un lourd tribut en fusillés et déportés, ne saurait être oubliée. Que ces quelques lignes soient un hommage à tous les cheminots résistants dont l’action  discrète et courageuse ne saurait être oubliée.

 

 

                                 Gérard Mottet, CEP Charolais-Brionnais,

                Membre de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale,

                               Commandant de Réserve Citoyenne

                               Professeur émérite des Universités(e.r.)
                               Membre de l'Académie des Sciences d'Outre Mer
                               C.LH,C.ONM, O.PA

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Union des Gaullistes de France (UGF)

Rechercher