Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 11:43

 

« Longtemps, j'ai redouté le moment qui vient. Celui où il n'y aura plus de résistants vivants, et où la digue que ces pères lointains ont façonnée à la Libération cédera. Ce moment de leur disparition - qui est aussi le moment de leur entrée dans l'Histoire -, je le redoute depuis toujours, comme l'enfant pris dans l'attente anxieuse de la mort de ses parents. » Dix ans après C'était un temps déraisonnable, recueil d'entretiens avec les premiers résistants, Georges-Marc Benamou a souhaité cette fois aller à la rencontre des Français libres qui ont dit non dès juin 1940. Pour les écouter raconter leur combat, leurs rapports avec de Gaulle, leurs rivalités parfois, leurs espérances et leurs peines, par-dessus tout leur attachement indéfectible à la France. Pour tenter de comprendre les ressorts intimes et mystérieux de leur engagement : Pourquoi eux et pas les autres ? Pour leur adresser un dernier salut et leur rendre l'hommage qu'ils méritent. François Jacob, Daniel Cordier, Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Tereska Torrès, les pêcheurs de l'Île-de-Sein... Georges-Marc Benamou nous invite à partager ce qu'il nomme sa « religion d'enfance » à travers la voix, toujours bien vivante, de ces femmes et de ces hommes au courage insensé et au destin exceptionnel qui inventèrent et incarnèrent la Résistance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Union des Gaullistes de France (UGF)

Rechercher