Union des Gaullistes de France (UGF)

Union des Gaullistes de France (UGF)

Association fondée en novembre 2009 et enregistrée à la Préfecture de Police de Paris. Objet: faire vivre les idées et l'oeuvre du Général de Gaulle, chef de la France Libre et président de la République française. L'UGF est parrainée par des sénateurs, membres de l'amicale gaulliste du Sénat. L'UGF est placée sous le haut patronage de Monsieur Raymond Sasia (Ancien officier de sécurité du Général de Gaulle, inspecteur général honoraire de la Police nationale, commandeur de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, 1ère classe d'honneur de la Légion étrangère) et précédemment sous le haut patronage du Général d'Armée Albéric Vaillant † et du Général de corps d'Armée Jean Combette † Siège social et administratif sis au : 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 Paris / Courriel: secretariatUGF@outlook.fr


Rencontre franco-américaine de l'UGF, entre mémoire et émotions!

Publié par Secrétariat de l'Union des Gaullistes de France sur 11 Mars 2010, 07:23am

undefined





Rencontre franco américaine de l’U.G.F, entre mémoires et émotions…..


Sous le haut patronage de Madame Isabelle Debré, Sénateur des Hauts-de-Seine et membre d’honneur de l’UGF, nous avons eut l’honneur de recevoir, hier soir, au Palais du Luxembourg, Salle René Coty, 26 universitaires de la Saint-Francis University of France de Ambialet (81) et leurs professeurs, sous la houlette de leur secrétaire général, Monsieur Gerald Honigsblum. 

En présence de Monsieur Stéphane GALARDINI  Président national de l’UGF, de Monsieur Jean-Marc EPELBAUM, Trésorier national de l'UGF et président du Souvenir Français du 5ème ardt de Paris, du Général de Corps d'Armée Jean COMBETTE, membre du Comité d'Honneur de l'UGF, Grand' Croix de la Légion d'Honneur, de Madame Lysiane TELLIER Officier de la Légion d'Honneur, membre du Comité d'Honneur de l'UGF et Présidente de "Mémoires du Mont Valérien", de Monsieur Guy LETELLIER, Officier de la Légion d'Honneur et membre du Comité d'Honneur de l'UGF ainsi que du Commandant Alain FABER, conseiller de l'UGF et Monsieur Daniel NOURY, conseiller spécial de l'UGF.


Cette rencontre a pour but d’échanger avec des jeunes universitaires américains sur le Gaullisme et sur la guerre de 39/45.

Nous avons écoutés et partagés en compagnie d’une trentaine d’étudiant américains de Pennsylvanie, avec beaucoup d ‘émotions les souvenirs et témoignages de ceux qui ont vécus cette deuxième guerre mondiale, parfois très jeune. Une complicité et une admiration s'est produite des jeunes envers nos membres du Comité d'Honneur, l'intergénérationnalité battait son plein, la transmission se faisait sous nos yeux....comme le rappelait très justement le Sénateur Debré et le Général Combette, concernant les atrocités de la guerre, plus jamais ça!

Le temps ensuite, pour Madame le Sénateur, de rappeler que le gaullisme c’est savoir dire non , c’est aussi une certaine idée de la France , qu’elle partage avec Madame Michèle Alliot- Marie, ancienne présidente du RPR et actuel Ministre d'Etat, que nous sommes là pour servir et ne pas se servir
.
Que nous avons tout comme elle le privilège de ne pas avoir connu la guerre, et que plus jamais cela ne doit se reproduire. En  rappelant cette nécessité de devoir de mémoire qui  doit se faire entre générations, invitant nos jeunes visiteurs à transmettre cette mémoire tout au long de leur descendance. N’oublions jamais qu’un peuple qui ne connaît pas son passé n’a pas d’avenir !

Un de nos jeunes a posé la question suivante : « quelles sont les raisons personnelles qui
vous ont amenées à être gaulliste  pendant la guerre ? »

Excellente question en fait dans la mesure où elle constitue l’essence même du ralliement au général : l’amour pour sa patrie, la liberté au dessus de tout…

Pendant les divers échanges, nos membres d'Honneur ont fait part avec force, de leur vécu, ce sont des "bibliothèques vivantes" et parfois, leurs dires sont lourds et significatifs, c'est cela aussi, l'intérêt de faire passer certains messages et aspirer à la Paix entre les peuples!

Emotion, quand nous avons visités l’hémicycle du Sénat et la Salle des Conférences, ou nos amis d’outre atlantique ont été émus par la beauté des lieux. Emotion, quand un des étudiants a comparé De gaulle à Kennedy en terme de grand homme du 20 siècle, pour ce coup c’est nous qui étions émus à notre tour.

Ce qui est certain c’est que la mémoire collective du Général de Gaulle est intacte et qu’elle a fait encore un grand pas, ce soir, pendant plus de deux heures, dans la salle René Coty, tous unis du monde entier autour d’un sentiment unique comme l’était ce grand homme, le Général de Gaulle.


Daniel NOURY

Conseiller spécial

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents